Revivez la rétro des blogueurs du 08/02 !

RetroDesBlogueurs

Mercredi dernier, vous étiez conviés à notre rétrospective spéciale rentrée littéraire. Vous étiez nombreux à échanger avec nous sur les coups de cœur de la rentrée de quatre blogueurs NetGalley et les parutions à venir des éditions Stock et HarperCollins France.

Une très belle rencontre !

Pour (re)vivre cette très belle soirée, vous pouvez accéder à l’enregistrement de notre Webinar ici :

RétrospectiveRentréeLittéraire

Une question posée parmi nos auditeurs était restée en suspens et il est temps pour nos invités d’y répondre désormais ! 

Quel livre a marqué votre vie ?

Son Livre de la Rentrée : Mâcher la poussière, par Oscar Coop-Phane,  Grasset
Le Livre qui a marqué sa vie :

« Il y en a deux, indétrônables. Le Seigneur des Anneaux, pour l’élan épique que j’ai pu y trouver, l’évasion dans la proximité, la qualité stylistique, et ce monde enfin, si vaste, si riche, si fouillé ! Non pas un vulgaire substitut au réel où gravitent des nains et des trolls, mais un monde osé, rêvé, qui ne dit que l’humanité sous couvert de ces formes multiples.

L’autre choc de ma vie, c’est Pérec, Un homme qui dort, aux antipodes du Seigneur des Anneaux, l’histoire d’une résistance passive, d’un échec assumé, d’un homme somme toute, dont la révolte ne se dit qu’au conditionnel par l’élision du NON, épique et romantique justement, juste un « I would prefer not to », à la façon du si dérangeant Bartleby le Scribe de Melville. »


Son livre de la rentrée : Et si tu n’existait pas de Claire Gallois, Stock
Le Livre qui a marqué sa vie :
« Le livre qui a marqué ma vie cest le premier livre qui ma vraiment accroché et que jai relu plusieurs fois depuissans compter que je lai également joué au théâtre lorsque j’étais en 3ème. Il sagit du Petit Prince de Saint Exupéry. 
Le regard dun enfant face à la dureté du monde Comment il agit, comment il réagit… »

 


Son livre de la rentrée :  La porte du ciel, Dominique Fortier, Les Escales

Le Livre qui a marqué sa vie :
« Terre et cendres de Atiq Rahimi : L’histoire se déroule Afghanistan, pendant la guerre contre l’Union soviétique. C’est celle d’un vieil homme en marche pour annoncer à son fils, le bombardement de leur village et la mort de leurs proches, il est accompagné de son petit-fils. Ensemble, ils vont mener ce roadtrip court, surprenant et intense où se bouscules des souvenirs, des doutes, des attentes, de la souffrance et des remords.
Depuis cette lecture tragique au possible, j’éprouve une empathie des plus sincère envers les personnages de vieux et un respect sans limite pour leur dévouement et leur sagesse. Dans chacun de mes lectures, quand je croise un vieux, j’analyse la façon dont l’auteur le met en scène..
Une lecture, lue y a mille ans et à laquelle je pense encore régulièrement. »

En bonus, Bib nous propose de découvrir un autre livre qui a marqué sa rentrée littéraire :

 « J’aime beaucoup la maison d’édition Actes Sud (d’ailleurs, je suis impatiente de les découvrir sur NetGalley), je suis attentivement toutes leurs publications en littérature générale, les titres sont souvent surprenants, intéressant et bien écrit, terriblement bien écrit. C’est le cas du roman Ecoutez nos défaites de Laurent Gaudé. Un roman très court et très fort sur la vanité de toutes les guerres, de toutes les batailles.. Celles qui sont gagnées et celles qui sont perdues. D’ailleurs peut-on parler de victoire quand les morts se comptent par milliers ? Ce roman, c’est une leçon de vie, une claque douloureuse qu’on n’oublie pas de ci tôt. »

Son livre de la rentrée : Par amour, Valérie Tong Cuong, JC Lattès

Le livre qui a marqué sa vie :

« Le livre qui a marqué ma vie ? Harry Potter à l’école des sorciers (ainsi que le reste de la saga bien entendu) ! J’étais au collège et les livres imposés par les cours de français étaient plus une torture qu’un plaisir. Pourtant, j’adorais déjà lire mais je n’assumais pas le côté « intello » que ça induisait pour les autres. Le succès d’Harry Potter a rendu la lecture magique et « à la mode ». Et si ça m’a ouvert les portes sur un nouveau genre, ça m’a aussi permis d’affirmer et d’assumer ma passion 🙂 « 


Son livre de la rentrée : No Home  de Yaa Gyasi, Calmann-Levy

Le livre qui a marqué sa vie :

Le livre qui a marqué ma vie ? Difficile de remonter très loin, car une partie de mon enfance est manquante niveau souvenir. Mais je pense que je peux dire Charlie et la chocolaterie. C’est le premier livre qui m’a vraiment fait voyager, rêver, m’évader de mon quotidien à une période charnière de mon enfance. Je l’ai lu et relu et toujours je me voyais aux côtés du petit Charlie, bien plus malheureux que moi, mais qui, lui, savait trouver les valeurs essentielles.


Valentin Layet, Responsable Marketing pour les éditions Stock
Son livre de la rentrée : Le Club des vieux garçons par Louis-Henri de la Rochefoucauld : ironique, loufoque et décalé !
Le Livre qui a marqué sa vie :
Les Cavaliers de Joseph Kessel, que j’ai lu jeune et qui m’a marqué par l’intensité des émotions, et le goût de l’ailleurs.

 

A votre tour ! Quel titre a marqué votre vie ?

Advertisements

1 réflexion sur « Revivez la rétro des blogueurs du 08/02 ! »

  1. Moi c’est « Le maître et Marguerite » de Mïkhaïl Boulgakov pour les raisons suivantes:
    http://carnetslecturesophie772.blogspot.fr/2009/01/mikhail-boulgakov-le-maitre-et.html

    C’est un récit très dense, voire touffu, où s’ imbriquent plusieurs histoires.
    Les protagonistes sont: le diable, un écrivain suicidaire,un chat géant, Jésus et Ponce Pilate, la plus belle femme du monde.
    Tous ces personnages vont vivrent des aventures mêlant le réel et l’imaginaire.
    D’ailleurs on ne sait pas dénouer l’un de l’autre.
    On a l’impression que l’histoire est folle et n’a pas de sens .
    Mais, en fait, chaque aventure s’entrecroise avec une autre au fur et à mesure de l’avancement du roman.
    Mais, attention, ce n’est pas une histoire classique avec un plan classique
    Ce qui m’a plu, c’est ce mélange de genre : roman classique et fantastique.
    Je n’ai pas effectué de comparaison avec l’histoire de la Russie, ce qui m’a peut être permis de me laisser porter par l’histoire.
    Le titre du livre, lui se justifie vers la moitie de l’histoire.
    Le maître et Marguerite vivent une belle histoire d’amour à travers toutes ces péripéties.C’est un roman, à mon sens, qui ne laisse pas insensible, de part son style et son mélange de genre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s